RESERVEZ VOTRE SEJOUR : 02 51 91 51 44

L'histoire de la ferme

Famille, passion, transmission...

dessin ferme vue aérienne

La ferme des coûts que nous connaissons aujourd’hui est née de la rencontre de 2 personnalités complémentaires et hautes en couleurs : Chantal et Joseph Hérault. Leur grand cœur et leur goût d’entreprendre, les ont encouragés à oser, imaginer, se projeter … Franchissant ainsi certaines étapes, parfois difficiles, et leur permettant de toujours innover dans les domaines qui les passionnent, l’agriculture, l’élevage, l’accueil et le tourisme.

"nous étions faitS pour nous rencontrer."

CAMPAGNE-VENDEE-1024x768

En épousant Joseph en 1979, Chantal épouse également son métier et sa famille…
La ferme appartenait à l’origine à la famille de Suyrot, principale actionnaire des fonderies de Pont-à-Mousson et était exploitée par la famille de Joseph depuis près de 200 ans. Peu de temps après leur mariage, alors que Joseph avait repris la suite de son père sur l’exploitation, celle-ci fut mise en vente par le comte. Joseph saisit l’occasion d’acquérir le foncier en 1980, ils deviennent alors les plus jeunes agriculteurs propriétaires de leurs terres dans le canton. Dès lors, ils se sentent plus libres pour développer l’exploitation à leur image. 

Exploitée de façon traditionnelle dans les premières années, avec des vaches laitières et des charolaises, le couple achète progressivement 67 hectares de terre de coteaux du haut bocage vendéen et développe ainsi son activité.

Comment valoriser les terres, le patrimoine bâti, sUR une commune reconnue capitale européenne d'élevage de petit gibier ?

En 1987, suite aux différentes crises surtout les quotas laitiers et l’invasion de viandes en provenance de Berlin, se pose la question de se diversifier.
Joseph trouve la réponse en créant un élevage de cervidés.
Les débuts sont un peu difficiles, mais Joseph apprend, et ainsi, le cheptel se développe au début des années 90. Parallèlement, les charolaises sont remplacées par une race rustique et en voie de disparition : la Parthenaise. Ses voisins le prennent pour un original, on n’a jamais vu ça ici… Le choix est délicat mais Joseph connaît le potentiel de cette race et surtout la qualité gustative de sa viande. Ce sera une complète réussite.

Pionniers, ils sont parmi les premiers de la région à proposer le camping à la ferme.

C’est également à cette période, en 1993, avec le développement du tourisme rural et le succès grandissant du Puy du Fou que Joseph a l’idée de créer le camping à la ferme.

Chantal, elle, a le goût du contact et s’attelle à développer l’activité touristique sur la ferme. Un accueil simple et chaleureux, une disponibilité et leur envie de transmettre la beauté de leur métier d’éleveurs fait le bonheur des gens qui viennent découvrir leur « petit coin de paradis« , comme ils aiment à le rappeler.

Le camping est alors labellisé Gîtes de France et Bienvenue à la ferme. Puis, ils rejoignent le Pôle Touristique du haut bocage ayant pour mission de développer et d’assurer l’activité touristique de la région, gage de leur dynamisme et de leur investissement sur le territoire.

joseph-1024x768

FAIRE LES CHOSES AVEC LE CŒUR, METTRE EN VALEUR NOS PRODUITS ET NOTRE SAVOIR-FAIRE

Dynamiques et jamais à court d’idée, Joseph et Chantal aménagent l’ancienne grange. Ainsi transformée en « boutique de caractère », ils proposent une gamme de produits fermiers issus de leurs élevages (Terrines, rillettes, civets…) et autres spécialités régionales Vendéennes. 

La vaste salle permet d’accueillir les visiteurs : écoles, centres de loisirs, groupes venant faire une pause gourmande avec découverte de la ferme avant, par exemple, de visiter le Grand parc ou la cinéscénie du Puy du Fou

ARRIVÉE DE DRÔLES DE CHALETS : OCTOGONAUX ET ORIGINAUX, QUELLE CURIOSITÉ !

Vous ne viendrez pas ici par hasard.

En 2015, toujours en quête de nouveauté et de développement, la ferme des coûts installe ses deux premiers Kotas finlandais, locations atypiques et confortables pour séjourner une nuit ou un plus long séjour dans un décor cocooning. 

Chalets en bois à la façon des pays froids, leur hauteur de plafond leur confère un volume intérieur vraiment spacieux. La terrasse bien orientée, permet de prendre l’air et écouter le chant des oiseaux.

 Deux autres Kotas complètent l’offre aujourd’hui. Le premier kota-grill permet d’y organiser des repas conviviaux jusqu’à 12 personnes, le second est aménagé en été en hébergement 6 personnes et en basse saison en kota-grill pour un groupe allant jusqu’à 20 personnes. 

Ça donne envie, non ?  Réservez vite votre séjour parmi nous, en famille ou entre amis. 

L’élevage de cerfs

" Transmettre notre passion est pour nous le plus beau des métiers "

Rendez-vous à la ferme pour approcher et admirer notre troupeau de cervidés en semi-liberté composé de 150 biches, faons et cerfs.

 
Un peu de patience et vous aurez la chance de les voir s’approcher à votre arrivée, car, la curiosité aidant, le troupeau s’avancera avec prudence, puis vous regardera longuement : chut !!!!  C’est le moment de savourer l’instant… Et si les femelles vous font leurs yeux de biches, n’en soyez pas surpris : profitez …

Laissez-vous raconter la vie des grands cerfs et de leurs biches au fil des saisons. Saviez-vous que le nom du mâle change en fonction de son âge? 

Chantal, Joseph et Jérémie vous guident et vous expliquent leurs comportements et leur mode de vie tout au long de l’année. 

Si chacun de nous sait que le brame du cerf est un spectacle rare et impressionnant, c’est encore mieux de venir le vivre ici.

On ne peut qu’être charmé par la magie de ces cerfs majestueux qui, de leurs longs rugissements rauques, font vibrer la campagne environnante de leur complainte si particulière. Concentrés sur leur quête amoureuse, les grands mâles n’ont d’yeux que pour leurs belles et tentent de conserver jalousement leurs conquêtes. Cela se déroule en automne, lorsque les couleurs enchantent la campagne. 

L'élevage de bovins

" Nous sommes des éleveurs passionnés"

A la Ferme des Coûts, les cerfs cohabitent avec les bovins. Nous sommes éleveurs et sélectionneurs de race Parthenaise. Ces bovins aux grands yeux noirs sont élevés avec amour dans les prairies bocagères autour de la ferme. 

Respectueux des méthodes traditionnelles d’élevage où patience et savoir-faire permettent de produire une viande de qualité, nous sommes fiers de nos bovins parthenais qui passent l’essentiel de leur temps aux pâturages… Des années de sélection et un savoir-faire transmis de génération en génération ont permis la reconnaissance d’un métier alliant tradition et modernité. Joseph, aujourd’hui à la retraite, a passé le  flambeau à son fils Jérémie qui porte la même passion et le même respect à ce métier.
La certification LABEL ROUGE récompense notre travail et certifie la qualité de la viande de nos animaux.

Vidéo réalisée par LA BOUCHERIE TERROIR ET TRADITIONS en Bretagne

Fermer le menu